Ouvre-moi

 

 

Au jardin de BéthanieJean-BaptisteInstants bibliquesOuvre-moiEcologieL'ami NicolasDe Claire à AgnèsLes fils du tonnerreQuelle Capharnaüm ?Désert de feuParabole

 ARCHIVES

 


Photos 

 

 

 

Joué:

Ciney
(Mont de la Salle),
le 23 avril 2003
 
  Rixensart
(monastère des Bénédictines)
le 4 septembre 2005
Malonne
(monastère des Clarisses)
le 27 novembre 2005
 
 

 

 

 

2 récitantes

et un cithariste

 

"Ouvre-moi"

 
Résonances sur
le Cantique des cantiques

 

Seuil

Le cœur battant, je guette la porte.

Si je frappe, va-t-elle s’ouvrir ?

 

                                             Qui est là ?

 

Oh, un passant sur le chemin…

Ou peut-être toi qui frappes à ta propre porte ?…

Ou l’ami qui s’arrête en quête d’un instant de repos ?…

Ou serait-ce celui qui t’invite à la promesse nuptiale ?…

Ou cet autre qui a dit

Voici que je me tiens à la porte et que je frappe;

si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte,

j'entrerai chez lui pour souper,

moi près de lui et lui près de moi.  (Ap 3, 20)

 

                           Le diamant de l’amour :

                 amitié, amour, tendresse, passion,

                 agapn, eros, filia...

                 Chaque facette est éclatante

                 mais mon cœur ne peut abriter tant d’éclats.

 

Ouvre seulement, ouvre sur l’inconnu.

La porte grande ouverte,le seuil livre passage.

Il est posé là, comme un intervalle où l’on s’attarde,

à l’intersection de deux univers.

 

Le seuil sépare ceux qui s’aiment

car aimer, c’est se tenir proches et lointains.