Les fils du tonnerre

 

 

Au jardin de BéthanieOuvre-moiEcologieL'ami NicolasDe Claire à AgnèsLes fils du tonnerreQuelle Capharnaüm ?

 

  
Photos 
Documents 
 
 
   
L'avis de J-Fr. Grégoire :
 
J’ai lu le texte de cette pièce que j'ai trouvée intéressante par la manière dont, subtilement, elle nous entraîne dans l'univers de Jean dans son ensemble, par la manière elliptique
de traiter le sujet, laissant ainsi à l'imagination, à la créativité du spectateur une place assez ample,
et par l'humour des personnages secondaires qui permet au texte de respirer une bonne humeur qu'on a parfois du mal à trouver dans la littérature johannique...
 
 

Joué:

Malonne, monastère des Clarisses, 23 mars 2014

  Saint-Hubert, monastère d'Hurtebise, 5 avril 2014

  Braine l'Alleud, église Saint-Sébastien, 28 septembre 2014

  Liège, église saint François de-sales, 15 novembre 2015

  Rixensart, centre culturel de Froidmont, 12 février 2016

Molenbeek-saint-Jean, église du Bon Pasteur, 20 février 2016

Banneux, prieuré Regina Pacis pour le Festival des familles, 28 juillet 2016

Maredret, abbaye bénédictine, 27 décembre 2016

Wezembeek-Oppem, église saint Joseph, 4 février 2017

Mons, collégiale Sainte-Waudru, 29 août 2017

     

 

Un article de la revue paroissiale de Saint-François-de-Sales à Liège : cliquer ici.

ARCHIVES 

les  fils  du  tonnerre

Une porte d’entrée dans l’œuvre de St Jean : évangile, lettres et Apocalypse.
Des jeunes communautés chrétiennes à aujourd’hui :
« Ce que nous avons vu, entendu, nous vous l’écrivons pour que notre joie soit complète ! »

 

Ah, l'imagination et l'humour de Jésus !
Voilà Jacques et Jean porteurs du surnom de "Fils du tonnerre" !
Bien des décennies plus tard,
après l'assassinat de Jacques par Hérode Agrippa,
Jean se souvient...
 
Nous retrouvons Jean plongé dans ses souvenirs à Patmos ou à Ephèse.
Il écrit aux jeunes Eglises pour les soutenir en ces temps de persécutions.
Mais c'est un message d'espérance qu'il veut leur transmettre !
Pierre et Jean montaient au temple pour la prière de trois heures. On y portait un homme qui était infirme depuis sa naissance : chaque jour on l’installait à La Belle Porte du temple pour demander l’aumône à ceux qui y pénétraient.  (Ac 3, 1-2)
(photo de répétition)
Les 9 acteurs inviteront les spectateurs, adultes et enfants, à entrer avec eux dans les scènes d'évangile au fur et à mesure qu'elles remontent dans le souvenir de Jean.
Comme les foules à la suite de Jésus, et avec Jean, nous nous déplacerons de lieu en lieu à la rencontre des personnages de l'évangile.
 
 
 
"Vous nous avez fait passer un moment merveilleux… et, le croirez-vous, regarder l’Evangile de Jean d’une toute autre manière : il devient plus familier et plus essentiel en même temps (quel raccourci magnifique vous en faites !!!) plus joyeux et plus grave, avec un passage continuel et fluide entre les deux univers : l’Asie mineure et la Palestine. Et les acteurs sont formidables !!! Nous avons repassé avec la communauté toute notre rencontre du soir à revivre ce beau spectacle dans l’émerveillement… et cela aurait pu continuer !!! Les participants étaient unanimes, vous l’avez vu et nous en avons encore des échos… " Soeur Christine (à Malonne)
 
 
 
Merci au Théâtre Buissonnier de cette dynamique relecture des écrits johanniques. Nous avons beaucoup apprécié : l'interactivité (nous étions de Pergame), la conviction des acteurs, l'humour des annonces de lieux, le déplacement des scènes et l'utilisation de ce qui existait comme cadre, la manière de faire passer les messages fondamentaux, la ressemblance avec les "mystères" du Moyen Âge, et ce qui nous a frappés en plein coeur : que le visage torturé de Gethsemani est l'inverse de la Transfiguration.
 Merci à la communauté de Hurtebise d'avoir ouvert à tous cet espace de méditation.
A . et M-Cl. Lambert (à Hurtebise)
 
 

Vous étiez extraordinaires cet après-midi… quel beau partage, quelle belle mise en scène, quels textes… tous étaient en harmonie, et que dire des costumes, de la musique, des déplacements … j’ai passé un très bon moment et je vous remercie pour cela… au plaisir de vous revoir un jour prochain. Ilona Merkovic  (à Braine l'Alleud)

 
 
 
Je tenais encore à vous remercier et à vous féliciter pour le magnifique spectacle, non seulement biblique mais aussi hautement théologique, que vous nous avez proposé dimanche après-midi dans notre église.
C'était un plaisir de vous voir prendre plaisir sur "(s)cène" ...
Merci de faire passer le message aux 9 acteurs ... aux fils du tonnerre, à leur maman et à tous les autres, ...
Un autre fils du tonnerre,    Xavier (à Liège)
 
 
Je viens de relire avec tant de bonheur le texte "Les fils du tonnerre".
Encore merci pour ce spectacle plein de profondeur, de créativité, de tendresse et d'humour !
Michelle (à Molenbeek-Saint-Jean)
  
Encore merci à toute la troupe pour ce beau moment partagé.
Je n'ai eu que des compliments et des gens heureux d'être venus.
Josiane (à Molenbeek-Saint-Jean)
 
 
Votre spectacle nous a beaucoup beaucoup touchés. Aussi bien la figure de Jean, que celle de Pierre et André. Et que dire des deux mamans !
Entre les apôtres et nous, pas vraiment de distance. La même nature humaine assumée par le Verbe. Un frère disait après le spectacle : "C'est réconfortant". Un autre fut bouleversé par la scène de la transfiguration : " on se croyait au ciel : un tableau ! ". Sans doute un des moments les plus forts du spectacle.
Je voudrais également vous remercier pour votre délicatesse à l'égard de "l'église qui est à Banneux" : "Maintenant, je fais toutes choses nouvelles".
Frère Cyrille-Marie (à Banneux)
 
 
Grand merci et chapeau à tous les acteurs/trices !
Il faut le faire !
Amitiés.
Janine (à Wezembeek)
 
 
                                                
 
 
Un document répond à quelques questions :
 
    St Jean est-il bien l'auteur de l'évangile, des 3 épitres et de l'Apocalypse ?
    Quels sont les thèmes du spectacle qui peuvent alimenter un échange ?
    Quelles scènes d'évangile sont représentées ?