Au jardin de Béthanie

 

Au jardin de BéthanieOuvre-moiEcologieL'ami NicolasDe Claire à AgnèsLes fils du tonnerreQuelle Capharnaüm ?

 ARCHIVES

 Un spectacle qui réservait bien des surprises !

 Au  jardin

de Béthanie 

Marie-Madeleine a déjà bien alimenté les imaginaires...
Menons à notre tour notre petite enquête, mais cette fois, Bible en main !
 
Dès l'origine, le jardin est présent dans la Bible : celle qui a reconnu le Jardinier, ne devait-elle pas être une passionnée de la beauté du jardin ?
 
Avec Marie-Madeleine, nous avons été de Magdala au Golgotha. 

Interview de la metteuse en scène (par Paul-Emmanuel Biron pour RCF)

 

    Marthe est celle qui sert !

    Marie est celle qui écoute !

    Lazare est celui qui témoigne !

Photos 
Nous inviter 

    Si vous souhaitez

- connaître les références bibliques qui ont inspiré ce spectacle, savoir quels sont les personnages ou lire quelques extraits du texte, ouvrez l'outil d'animation proposé à la page "documents"

- écouter quelques courts extraits du spectacle, sélectionnez aussi la page "documents" 

             

      Joué à :

    Rixensart, ferme de Froidmont, le 12 novembre 2011

    Saint Hubert, monastère N-D d'Hurtebise, 10 mars 2012

    Waterloo, festival du Théâtre religieux, le 18 mars 2012

    Beauraing, aux Sanctuaires, le 22 juillet 2012

    Braine l'Alleud, église Saint Sébastien, le 30 septembre 2012

    Wanze, église Ste Marie-Madeleine, le 25 mai 2013

    Gentinnes, mémorial Kongolo, le 8 septembre 2013

    Perwez, église Saint Martin, 10 novembre 2013

Notre enquêtrice a rencontré 3 spectateurs à la sortie du spectacle.
Elle leur a demandé ce qu'ils avaient pensé de la pièce et si celle-ci avait changé leur regard sur Marie de Béthanie.
Ecoutez leur réponse : interview 1 - interview 2 - interview 3
 
 
 
 
" Je voulais vous féliciter pour cette merveilleuse pièce de théâtre !
De la poésie, de la tendresse, de la délicatesse... sans oublier la profondeur et la spiritualité. Bravo !
Bravo aussi aux actrices si naturelles et "justes" dans leur jeu.
J'ai aimé aussi la partie musicale, en parfaite adéquation avec le texte (tantôt bien présente et tantôt discrète, en "soutien").
Merci pour ce beau moment d'émerveillement."(Ch. B.)